CHAYA CZERNOWIN

Rendez-vous : Quatuor-Électronique, 21 juin  l  Ensemble intercontemporain, 28 juin  l At First Light, 1 juillet  l  Atelier de composition de musique de chambre, 5 juillet

Chaya Czernowin grandit en Israël et se forme à l’académie de musique Rubin de Tel-Aviv de 1976 à 1982. À vingt-cinq ans, elle quitte Israël pour continuer ses études en Allemagne, grâce à une bourse du DAAD (1983-1985), aux États-Unis à l’université de Californie où elle termine son doctorat (1987-1993), ainsi qu’au Japon où elle est invitée en résidence (1993-1995), puis de nouveau en Allemagne, à l’académie Schloss Solitude en 1997 et en Autriche, à Vienne. Durant ces années, elle suit les enseignements d’Abel Ehrlich, Yizhak Sadaï, Dieter Schnebel, Eli Yarden, Joan Tower, Brian Ferneyhough et Roger Reynolds. À partir 1997, Czernowin s’intéresse à l’informatique musicale. Sélectionnée par le comité de lecture de l’Ircam en 1998, elle écrit Winter Songs I: Pending Light (2003). Elle bénéficie, en outre, de bourses d’étude du Studio experimental de la SWR de Freiburg en 1998, 2000 et 2001.

© Schott Promotion / Astrid Ackermann

© Schott Promotion / Astrid Ackermann

Le catalogue de Chaya Czernowin va des pièces de musique de chambre à de grands effectifs orchestraux, comme dans la fresque Maim pour cinq solistes, orchestre et électronique (2001-2007), ansi que des pièces pour la scène : Pnima… ins Innere (2000), Adama (2006), complément à la Zaïde de Mozart, et l’opéra de chambre and you will love me back (2011).

Chaya Czernowin a été professeur à l’université de Californie à San Diego (UCSD), ainsi qu’à l’université des arts de Vienne (2006-2009) où elle fut la première femme nommée professeur de composition. Depuis 2009, elle enseigne à l’université de Harvard. Elle crée le cours biennal de composition de l’académie Schloss Solitude avec Jean-Baptiste Jolly et Steven Kazuo Takasugi. Avec ce dernier elle enseigne aussi à Tzlil Meudcan, cours international fondé en Israël par Yaron Deutsch de l’Ensemble Nikel.