Klangforum Wien

Aux deux pôles du concert du Klangforum Wien, l’artisanat furieux de Franck Bedrossian inspiré par Emily Dickinson et l’esprit holistique de Georg Friedrich Haas, marqué par Giacinto Scelsi. Le compositeur autrichien s’est emparé des enregistrements sur ondolino – la part improvisée chez Scelsi -, pour donner corps à une œuvre incantatoire et microtonale. Cohérence musicale sans systématique, Franck Bedrossian se concentre sur les inflexions et distorsions suggérées par le poème ou par la voix elle-même. La première partie de la soirée est dédiée à trois jeunes compositeurs réunis par la Fondation San Fedele autour de Hildegard von Bingen et de la cosmologie chinoise : le feu chez Vito Źuraj, la terre pour Pasquale Corrado et l’unification de tous les éléments, électrifiés dans Abîme Apogée d’Aurélien Dumont.

Klangforum_Wien_4

Klangforum Wien © Lukas Beck

Donatienne Michel-Dansac soprano
Klangforum Wien
Direction Emilio Pomàrico
Collaboration informatique musicale Ircam Serge Lemouton
Réalisation informatique musicale Ircam Aurélien Dumont
Encadrement pédagogique Ircam Alexander Mihalic

Aurélien Dumont Abîme Apogée, création française Cursus 2
Franck Bedrossian Epigram I et II, création française
commandes Ensemble Contrechamps, Françoise et Jean-Philippe Billarant et Witten
Pasquale Corrado Grain, création française
Vito Źuraj Fired-up, création française
Georg Friedrich Haas Introduktion und Transsonation, création française

Coproduction Ircam/Les Spectacles vivants-Centre Pompidou. Avec le soutien de la Sacem (bourses d’études aux jeunes compositeurs du Cursus 2) et du réseau ULYSSES. Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues. Avec le soutien de la Sacem.