GEORGE BENJAMIN

Rendez-vous : Cordes tendues, 27 juin  l  Ensemble intercontemporain, 28 juin  l  At First Light, 1 juillet

George Benjamin commence à composer à l’âge de 7 ans. En 1976, il entre dans la classe d’Olivier Messiaen au CNSMD de Paris, puis travaille avec Alexander Goehr au King’s College de Cambridge.

À tout juste 20 ans, il entend Ringed by the Flat Horizon joué aux BBC Proms par le BBC Symphony Orchestra sous la direction de Mark Elder. Le London Sinfonietta, sous la baguette de Simon Rattle, créé At First Light deux ans plus tard. Antara est une commande pour le dixième anniversaire du Centre Pompidou en 1987 et Three Inventions est composé pour la 75ème édition du Festival de Salzbourg en 1995. Le London Symphony Orchestra, sous la direction de Pierre Boulez, créé Palimpsests en 2002 pour l’inauguration de « By George », portrait courant sur une saison entière que lui consacre le Barbican Center à Londres. Au cours de la dernière décennie, les rétrospectives de son œuvre sur plusieurs concerts se sont multipliées à Strasbourg, Madrid, Berlin, Paris, Lucerne, London, Aldeburgh, San Francisco, Frankfurt, Aix, Turin et Milan.

George_Benjamin_3

George Benjamin © Matt Lloyd

Répondant à une commande du Festival d’Automne à Paris en 2006, il écrit son premier opéra Into the Little Hill, écrit en collaboration avec le dramaturge Martin Crimp. Leur deuxième collaboration, Written on Skin, créé au Festival d’Aix-en-Provence en juillet 2012, tourne dans une vingtaine de maisons d’opéra internationales depuis. George Benjamin lui-même en dirige la réaction britannique au Royal Opera House, Covent Garden, en mars 2013 ; la production a été captée et diffusée à la télévision par la BBC. En 2012, le Southbank Centre présente une rétrospective de son œuvre dans le cadre des Olympiades Culturelles du Royaume Uni.

George Benjamin est fréquemment invité à diriger des formations orchestrales prestigieuses comme le London Sinfonietta, l’Ensemble Modern, le Mahler Chamber Orchestra, l’Orchestre Philharmonia, le Berliner Philharmoniker ; au fil des ans, il a développé une étroite collaboration avec le Concertgebouw d’Amsterdam.

George Benjamin a dirigé la création de nombreuses œuvres, parmi lesquelles des partitions de Rihm, Chin, Grisey ou Ligeti, et son répertoire s’étend de Schumann et Wagner à Abrahamsen, Knussen et Murail. Depuis sa première apparition en 1999 au Festival Tanglewood aux Etats-Unis, il s’y produit et enseigne fréquemment.

Professeur de composition au King’s College de Londres depuis 2001, George Benjamin vit à Londres. Son œuvre est publiée par Faber Music et enregistrée chez Nimbus Records.

 

    À découvrir aussi