YUVAL PICK

 Rendez-vous : Danse : Pick – Fure, 13 et 14 juin

Yuval Pick © Laurent Phlippe

Yuval Pick © Laurent Phlippe

« J’ai la certitude que les œuvres d’importance ne peuvent naître que d’une complicité forte entre celui qui conçoit et ceux qui ont en charge de donner corps à la danse. Cet art de l’instant et de l’incarnation est intimement lié à ses médiums sensibles, les interprètes. Par conséquent, la notion d’auteur chorégraphique et celle d’interprète constituent deux parties d’un tout et, même si cela semble évident, il m’est important de le préciser comme premier fondement de mon approche de la danse. J’ai la conviction profonde d’être un chorégraphe d’ensemble et d’avoir dans les œuvres de distributions importantes un discours pertinent à développer. J’ai esquissé cette approche avec Le Sacre que j’ai créé en 2004 pour les danseurs du Ballet de Lorraine. Cette expérience m’a permis d’expérimenter, de ressentir les possibles et de confronter ma danse à l’organisation et à l’impact du groupe dans l’espace, au service d’un propos poétique. En 2007, Strand Behind puis, en 2008, /Paon/ ont constitué l’espace où j’ai pu développer plus avant mon approche de l’ensemble. Dans ces pièces, j’ai choisi de considérer chaque corps comme un élément d’un paysage humain et j’ai cherché la gestuelle et les formes capables de rendre visible des informations présentes dans notre plus profonde texture organique. Ma recherche est guidée par l’idée que chaque être recèle une connaissance innée que la danse a le pouvoir de dévoiler. Ma tâche de chorégraphe consiste en la mise en œuvre et l’orchestration de ce dévoilement. L’ensemble me passionne, mais je n’éprouve aucune attirance pour l’unisson. Mon approche de la danse tend plutôt vers la symphonie des identités juxtaposées, comme un assemblage de couches de sensations et d’émotions. Je suis fasciné par la capacité du groupe à transformer l’espace par l’addition organique des identités. Je travaille à l’intéraction les corps, avec l’idée que chacun d’entre eux interroge le monde et sa propre essence, en se combinant aux autres. Il y a une réponse fondamentale sur soi à quêter dans la confrontation à l’altérité et c’est cette approche existentielle qui meut ma danse. Enfin, je recherche dans l’idée d’ensemble une représentation du monde très différente de l’intimité relationnelle propre aux duos et trios. J’ai beaucoup exploré ces formes intimes au sein de ma compagnie pour développer mon écriture et je ressens aujourd’hui la nécessité d’un déploiement plus important. J’ai le sentiment que, en combinant la dynamique de l’ensemble à mon écriture et à l’apport particulier de mes racines et de mon parcours, je peux apporter un éclairage pertinent et sensible à ces humanités en mouvement : une vérité dévoilée. » (Yuval Pick)

    À découvrir aussi

  • Ply
    13 juin, 20h30 | 14 juin, 20h30