HELMUT OEHRING

Rendez-vous : L’Aurore, 11 juin

Helmut Oehring © Jens Oellermann

Helmut Oehring © Jens Oellermann

Né à Berlin de parents atteints de surdité, Helmut Oehring est apprenti ouvrier dans le bâtiment de 1978 à 1980, avant d’exercer différents métiers. À partir de 1984, il poursuit seul l’étude de la musique contemporaine européenne, et se forme en autodidacte à la guitare et à la composition. Il reçoit les conseils des compositeurs André Asriel, Helmut Zapf, Georg Katzer et Friedrich Goldmann, avant de devenir, en 1990, l’élève de Georg Katzer à l’Académie des Arts de Berlin. En 1994 il est boursier de la Cité des Arts, Paris, et de l’Académie allemande Villa Massimo à Rome en 1995.

En 2011, Helmut Oehring publie son autobiographie Avec d’autres yeux aux Éditions btb/Randomhouse. En 2013, il compose un opéra à l’occasion du bicentenaire de Wagner, SehnSuchtMEER or The Flying Dutchman, créé à Düsseldorf, suivi de AscheMOND or The Fairy Queen, créé en 2013 à l’Opéra d’état de Berlin. Helmut Oehring prépare aujourd’hui, en collaboration avec sa librettiste Stefanie Woerdemann, une œuvre de théâtre musical Orfeo or The Heart of Darkness pour l’Ensemble Ictus, Emanuelle Haïm et Le Concert d’Astrée, laquelle sera créée à l’Opéra de Lille durant la saison 2014-2015.

« En fait, la composition, ça ne m’intéresse pas tellement. Ma musique, c’est du sang, des larmes, c’est la violence, la haine, la mort et l’amour. Mais elle est comment, ma musique ? Sombre, morbide, opératique, dramatique, dure, schizoïde, détraquée, brisée, délirante, androgyne, d’un réalisme cauchemardesque. Mon rêve, c’est de composer une espèce de drame documentaire mélo. Après chaque pièce ou presque, je pense : ça, c’était la dernière. Mais tant que la corde raide tient le coup, je n’en descends pas, et le reste de toute manière, ce n’est qu’en attendant d’écrire. »

    À découvrir aussi

  • L’Aurore
    11 juin, 20h30